Photographe projet ephemere à Marseille

EPHEMERE est un projet personnel, conjuguant portrait de femmes et photo d'art

Le projet « EPHEMERE » présenté ici est un projet personnel et collaboratif.

Pourquoi « EPHEMERE »?
Ce projet n'a eu un nom que tardivement, « EPHEMERE » finalement comme une évidence, car tout ce que je fais sur ce projet est éphémère, la séance d'abord, qui ne dure que quelques heures, mais aussi le stylisme, toute la partie tissus, modelage, mise en forme est éphémère, une fois la séance terminée, les tissus reprennent leur place, sans autre forme que le travail de plissé qui les caractérisent.
Collaboratif, car plusieurs personnes travaillent ou sont à l'origine du projet:

Tout d'abord MLBL- ArtsMarseille.com qui m'a suggéré l'idée de travailler sur ce thème. Par son écoute, sa compréhension et connaissance de mon travail et de la photographie, sa croyance en mes capacités (comme celles de Claire et Véronique et comme celles des modèles qui m'ont fait confinaces), par sa générosité, m'a aiguillé, m'a permis de donner un axe à mon travail, et finalement de vous proposer ces photographies.
Claire Les Filles d'Hortensia et Véronique des « Filles d'Hortensia », pour la réalisation des plissés, de leur aide, et de leur soutien depuis longtemps maintenant, et enfin les modèles qui sont toutes des modèles non professionnelle, mais de grande qualité, j'ai nommé Laylo, Cécile Freyssenede, Marine Agst, Mathilde-Cécile. Ce sont grâce à elles que le tissus prend forme, se sont elles qui gèrent toute la partie stylisme du projet fonction de leur ressentit face aux tissus.

La génèse d' » EPHEMERE »,
"EPHEMERE" est né du constat que je pouvais mélanger deux parties de mon travail photographique, à savoir le portrait est notamment le portrait de femme, et mon travail sur les tissus plissés qui a été réalisé à l'occasion de l'exposition « L'art des Plis » de Claire Raphaël qui m'y avait invité.
Le travail que je réalise sur ce projet, consiste à demander aux modèles, de s'emparer des tissus plissés que l'on me prête, afin de les mettre en forme, de créer et de trouver une esthétique (dans le mouvement, la pose, la forme qu'on lui donne et évidemment par la lumière) lorsqu'il sera porté par elles. Mettre donc en valeur le tissu, mais également mettre en valeur ces modèles par le tissu qu'elles portent en essayant de faire quelque choses de différent à chaque fois. De mon côté, une fois le stylisme validé, il me revient la tache de mettre la modèle et le tissu en valeur sous mes lumières, et par mon approche, mon regard et ma sensibilité.
Chacun de ces éléments compose la photographie que je réalise, et sans l'un de ces facteurs, elle n'existe pas!